L’accélérateur de particules est une machine extrêmement énergivore, permettant de pousser encore plus loin la compréhension du monde.

Des particules microscopiques sont accélérées par des champs électromagnétiques très puissants et la collision entre ces particules libère de l’énergie et modifie leur état. Ces états sont mesurés et des calculs permettent de comprendre ce qui s’est passé pendant une fraction de seconde.

Le décélérateur de particules est une œuvre qui, à l’inverse, ne nécessite aucun apport d’énergie (sauf pour l’amorcer). Grâce à un système de balancier, une barre avance très lentement sur une pente douce (40 centimètres / heure). Seule la gravité entretient son mouvement. À l’inverse de l’accélérateur de particules qui est une construction immense et folle, cette œuvre s’inspire de la nature qui puise sa force dans le temps et les faibles énergies environnantes.

Elle met en évidence (pour l’humain) cette force de gravité qui, utilisée poétiquement, peut créer un mouvement quasi-infini.

10784423143_c1a6a2d803_b

galerie

10784166626_5d5cb93dac_b

10784276604_39cbf3726e_b