L’œuvre se présente sous forme d’un aquarium posé sur un pied.

À l’intérieur, un œuf roule dans un mouvement imprévisible.

Son déplacement est associé à celui d’un balancier qui va et vient de façon régulière et monotone. Cette relation entre deux mouvements combinés, sans pour autant avoir la même mesure — l’un est libre, l’autre est cadencé — interroge le spectateur.

On se demande, entre autre, quel est le plus libre des deux : l’œuf dans son évolution aléatoire, mais soumis au balancier, ou bien le balancier qui répète un bercement pendulaire ?

Cette opposition est renforcée par la fragilité de l’œuf, la transparence de l’eau et du verre associées à la densité du métal.

dessin oe-1 oe-3 oe-4 oe-p oeuf-1 oeuf-X