Les flèches, en métal creux, renferment un certain volume d’eau. Fixées face à des repères, elles sont ensuite abandonnées… à leur propre vie.

Elles se déplacent en fonction de la variation de la température.

Elles sont incontrôlables, bougent seules, pointant dans un jeu de hasard différents éléments.

La flèche se trouve, par exemple, face à une graduation alternant les mots OUI et NON, ou encore désigne une série de chaussures d’enfants.

 fleje1
À un degré près, tel élément est indexé plutôt que tel autre. Notre destin, nos rencontres, le jeu de la vie ne se jouent-ils pas de manière aussi hasardeuse ?Ces ouvres peuvent également susciter la participation du public. Le spectateur doit placer en face des flèches des objets (oufs, livres, aimants).

En quelques secondes elles peuvent varier, démontrant l’impossibilité de fixer les éléments de notre monde dans un équilibre parfait.